Boulé Jean-Marc (1939-2013) Père Capucin

  • Année et lieu de naissance : 15-12-1939, Loretteville, QC
  • Baptême : 16-12-1939, Loretteville, QC
    • Marraine : Madeleine Daigle
    • Parrain :  Marcel Boulé
  • Année et lieu du décès : 15-07-2013 au CHUL de Québec
  • Nom du père : Jean-Marie-Boulé (1914-1975)
  • Nom de la mère : Blanche Dion
  • Profession : Père Capucin

Père Bernard Boulé OFMCap


(Jean-Marc Boulé)

Le frère Jean-Marc Boulé, fils de Blanche Dion et de Jean-Marie Boulé, est né (Joseph-Marcel-Jean-Marc) le 15 décembre 1939 à Loretteville au sein d’une famille de 5 enfants. Après son cours primaire à Loretteville, il suivit des études classiques au Séminaire Saint-François, de 1953 à 1959. Entré au noviciat de Cacouna en 1959, sous le nom de Bernard de Loretteville, il fit sa première profession dans l’Ordre des frères mineurs Capucins le 15 août 1960 et sa profession solennelle le 15 août 1963 à Montréal, après ses études en philosophie. Il étudia la philosophie, la théologie et la catéchèse à l’Université Laval, à Montréal, Ottawa et Washington.

Le frère Jean-Marc fut, pendant deux ans, professeur de français et surveillant au Séminaire Saint-François, tout en y dirigeant la colonie de vacances du Camp Saint-François jusqu’en 1972. Après ses études en théologie et son ordination comme prêtre par Mgr Noël, en 1968, il revint au Séminaire Saint-François à titre de directeur-adjoint, puis directeur, pour finalement être nommé directeur général en 1972, poste qu’il a occupé jusqu’à son décès. Il se spécialisa, en 1974, en administration scolaire à l’Université Laval.

Au cours des années le frère Jean-Marc fut pendant longtemps responsable de la fraternité des Capucins présente au Séminaire. Il était également économe de la province des Capucins de l’Est du Canada, membre du conseil provincial et co-directeur du Centre missionnaire Sainte-Thérèse de Montréal.

Sous la direction du frère Jean-Marc, le Séminaire Saint-François est devenu un établissement d’enseignement secondaire privé réputé et celui avec le plus d’élèves dans la région de Québec. À son arrivée à la tête de l’institution, il redressa la situation financière du Séminaire qui était précaire. Au cours des années, il a implanté d’excellents programmes sportifs dont une grande part des étudiants et étudiantes font partie. Le Séminaire Saint-François a été reconnu, en 2005, par la Fédération québécoise du sport étudiant comme l’école secondaire ayant le plus contribué à l’activité sportive et physique. La même année, le père Boulé figurait sur la liste du quotidien Le Soleil comme l’une des personnes les plus influentes de la région de Québec. En 2007, il a été nommé à l’Académie des Grands Québécois et décoré, par le premier ministre Jean Charest, de l’insigne de chevalier de l’Ordre national du Québec. Il était également lauréat de la médaille de l’Assemblée nationale.

Le frère Jean-Marc Boulé est décédé lundi matin, le 15 juillet 2013, au Centre hospitalier de l'Université Laval à l’âge de 73 ans.

Le frère Jean-Marc était un visionnaire et un bâtisseur. Son leadership était très apprécié par tout le milieu scolaire, en particulier par la Fédération des établissements d’enseignement privé, ainsi qu’au sein de la fraternité des Capucins où il occupait des fonctions importantes.

Pasteur, le frère Jean-Marc se faisait un devoir de connaître par cœur le nom de tous les élèves de son école. C’était un pédagogue dans l’âme. Il ne cachait pas qu’il était autoritaire, mais il était ouvert à la discussion et particulièrement attentif aux besoins des jeunes. Il assistait aussi à tous les matchs sportifs de l’école. Il était très estimé des étudiants, la preuve étant que, fréquemment, d’anciens élèves lui demandaient de célébrer leur mariage ou de baptiser leur enfant.

Au cœur de son travail, il devait défendre les grandes valeurs spirituelles. Ainsi se faisait-il un devoir comme prêtre de se tenir à la fine pointe de tous les débats dans l’Église et la société, en se ressourçant sans cesse dans de nombreuses lectures théologiques, pastorales, historiques et d’actualité.

Le départ du frère Jean-Marc laisse un grand vide tant dans la fraternité des Capucins que dans la communauté étudiante du Séminaire Saint-François. C’est un autre grand religieux éducateur qui nous quitte et dont les réalisations ainsi que la vision sauront nous inspirer encore longtemps.



Les oeuvres du Séminaire de St-François 

 


© Danielle Boulé 2022